La fin d’adobe flash player, massivement érigée par les sites de fans du monde entier en cataclysme n’a pour ainsi dire jamais été aussi proche. Mardi 30 Juillet 2019 marquera donc la fin d’une ère, une fin non sans conséquences pour Habbo. Compte tenu des difficultés techniques qu’exigent la refonte totale de l’hôtel en vue de le rendre de nouveau accessible sans flash : les équipes de Sulake en sont arrivées à la conclusion que celle-ci ne serait pas prête à temps. 

C’est en ce sens, et pour d’ores-et-déjà palier les futures difficultés auxquelles seront confrontés les différents hôtels, que les staffs ont amorcé la préparation d’un communiqué  à destination des utilisateurs. 

Véritable désaveu des équipes techniques, il incombera à tous les joueurs souhaitant se rendre sur l’hôtel de modifier eux-même les paramètres de leur navigateur. Afin d’éviter une seconde crise à l’instar du Great UnMute en 2012, un épisode historique devenu le symbole de la descente aux enfers de Habbo, il semblerait que tout ai été prévu pour gérer cette crise.

Selon une information Habbo-Happy, un guide expliquant pas-à-pas comment réactiver temporairement Flash Player serait en préparation. Toutefois, la manipulation serait loin d’être aussi simple que celle d’aujourd’hui. Il est notamment question de modifier les paramètres avancés des navigateurs web. Il est à craindre qu’une partie des utilisateurs, et notamment les moins expérimentés, se découragent rapidement face aux modifications qu’impliquent la fin de Flash Player. Néanmoins, l’ensemble du site devrait être mis-à-jour afin d’alerter le plus largement possible les joueurs sur cette situation.

Le constat est sans appel, aussi bien en France que sur la scène internationale, les voix et plumes s’élèvent pour avertir et déplorer l’état dans lequel Sulake livre l’hôtel aux joueurs. rouco.GAM, journaliste sur Habbo-Happy évoque la « pire situation technique de l’histoire de Habbo », un discours pessimiste à l’aulne d’une situation devenue presque hors-de-contrôle pour la société éditrice de l’hôtel.


À lire aussi…

Chrome 69 veut-il la mort d’Habbo Hôtel ?

Habbo 2.0 : Adobe Flash Player sous le joug des navigateurs web